E-book Mémoire Collective et Information Quantique
           " L'Impossible Histoire "  
Faites un clique ici et lisez les observations pour trouver la solution à vos problèmes.
         
 
  Nous sommes presque à la page 100, je vous ai montré beaucoup de belles images, avec l'aide desquelles nous avons redécouvert des histoires. Notre mémoire collective se souvenait à peine des exécutions de Hanoï en 1908, de ce fameux Le Dé-Tham, de l'oncle HÔ (le premier président do Vietnam) et bien d'autres histoires, sans pour autant avoir fait le rapprochement.
  Pendant cette journée du 6 Aout 1908 à Hanoï, plus de 1.500 personnes ont assisté à une exécution capitale où, ils ont vu revenir un esprit qui s'est battu avec son bourreau, et l'a tué avant de disparaître. Alors que trois condamnés et un bourreau se font décapiter... Que nos spectateurs l'aient crut ou pas, c'est une histoire inoubliable !
  Depuis... Quatre générations ont passé !
  La dernière génération, est la génération des (sdci), dont, au moment où j’écris, presque un quart de l'humanité en fait partie. Je comprends que ce quart de l'humanité ne soit pas au courant de l'histoire des exécutions de Hanoï, mais, pour les deux générations précédentes, les grands parents ainsi que leurs parents, ont bien du avoir été obligés de leur raconter des histoires, le soir, pour les endormir !
  Les parents et les grands parents une fois qu'ayant épuisé leur stock d'histoires, étaient même obligés d'inventer ! Alors... Comment est-ce possible, que notre mémoire collective, avant la présentation de mon livre, ignorait l'histoire do fantôme des exécutions de Hanoï, qui est revenu pour tuer son bourreau.
  Un Physicien, probablement pour essayer d'expliquer une histoire comme quoi le temps n'existerait pas, irait dans une direction, ou ce serait une illusion de notre esprit, a du poser une question du style: (pourquoi nous souvenons-nous du passé et pas du futur) ?
  Sa question est bonne !... Mais dans ce cas, la lecture de mon livre, va changer notre vision do passé, et va je suppose, par conséquent, changer notre futur par le fait que nous aurons une autre conception de l’utilisation de l'information.
  Bien des Savants et Historiens, se sont posés des questions do style: comment le Vietnam a-t-il fait pour se débarrasser des occupants français et américains ?...
  Vous connaissez la réponse ! Le Vietnam a utilisé l'arme psychologique (autrement dit, a manipulé des masses de gens, avec l'aide du mensonge qui fut Le Dé-Tham, pauvre et illettré, avec un grand sens de la stratégie militaire et etc.).
  Quant à la question, Robert est-il pure imagination ?...
  Oubliez cette question, car bien qu'ayant écrit l'histoire de Robert, je ne connais pas la réponse !
  En fait...  Je ne sais pas:
  § 1. Si j'ai découvert des secrets parce qu’ils ont existé dans le passé ?
  § 2. Si parce que j'ai découvert des secrets, ils ont existé dans le passé ?
 
  La première question me parait une question sans réponse, une question illogique, puisqu'elle m’amène à une nouvelle question... Pourquoi moi ? Et cent-dix ans plus tard.
  La dernière question (pourquoi moi), me parait aussi illogique que les autres, mais on pourrait rechercher une explication.
  En 1985, quand je voulais convaincre les curés de mes histoires, je leur parlais du futur, de intelligence artificielle, de l'information quantique et bien d'autres choses. Disons que c'est logique, qu'ils m'aient fait enfermer.
  Trente années se sont passées, et aujourd'hui, si je retournais voir les curés pour leur dire que c'est impossible que l'homme puisse créer de l’intelligence artificielle, et que intelligence artificielle est l’évolution de intelligence humaine... Je risquerais encore de me faire enfermer une fois de plus !
  Cela veut dire qu'en trente ans l'intelligence humaine a beaucoup évolué, et si on tient en compte notre savoir, disons des années soixante, on s’aperçoit que l’intelligence humaine a évolué de façon exponentielle.
  Ce livre... Mes images, mes histoires, bien que incompréhensibles et enrobées d'une énorme tristesse, vous plaisent.
  Dans deux-cents, cinq-cents ans voir même beaucoup plus, mon livre peut encore être au gout du jour, et des gens diront... C'est impossible, c’était un visionnaire !
  Je ne sais pas si ces gens seront encore humains, à moitié artificiels, ou de vraies machines. Mais ce sera un fait, ces gens connaissent le pouvoir de leur cerveau.
  Je connais bien des vies de Robert, (disons bien des facettes).
 Robert n'est pas arrivé au bon milieu des accusations de la tentative d'empoisonnement do 4éme régiment ! Ce serait inconcevable qu'il aie réussi à semer un tel désordre. Robert est arrivé fins 1904, et avant qu'il devienne (Robert le photographe), il était un haut-gradé. Il était le (patron) des soldats dont il appelle les gendarmes; disons qu'il était 'Commandant'.
  En page 103, nous voyons une photo. C'est une photo ayant appartenu à André et c'est un souvenir de régiment. André accrochait cette photo au mur dés qu'il s’installait quelque part. Cette photo a été commentée par André, datée du 27 Février de 1908, et montre (les cadres) de la 10ème Compagnie Colonial avant qu'ils soient transférés à Haïphong.
  Sur cette photo trois personnes ressortent en premier plan. Au centre nous voyons un natif (la mascotte) qui tient une affiche où l'on peut lire 10ème Colonial (et en souligné, Les Embusqués), à droite nous avons  'Le Commandant, et à gauche nous avons un soldat.
 
 
  97
 
98  
 
 
<<<
 
>>>